Notre histoire

Il y a dix-huit ans, un comité de développement composé de représentants de l’Hôpital Sainte-Justine, du Montréal Children’s Hospital, du CLSC de Montréal-Nord et des Clubs Richelieu ont travaillé au développement du programme en sol montréalais. 


Dès le mois d’octobre 2001, un coordonnateur a été embauché pour adapter le matériel nécessaire à la mise sur pied d’un projet pilote au printemps 2002.   Ce projet pilote fut mené avec tous les élèves de secondaire III d’une école de Montréal au cours du mois de mai et de juin 2002 .


Lors de ce projet pilote, près de 350 jeunes ont été rencontrés et plus de 45 jeunes ont reçu un suivi individuel post-groupe.  Des données statistiques plus complètes sont disponibles dans le rapport d’activité.

 

Les activités en date du 30 septembre 201 comptent plus de 25,000 jeunes de plusieurs écoles secondaire de la province de Québec. 

 

Au niveau provincial, des satellites de Réseau Ado se sont développés au fil des ans dans Lanaudière, la Montérégie, l’Outaouais, l’Abitibi.  Tout autre secteur qui serait intéressé à développer un tel projet peut communiquer avec nous.

 

Réseau Ado fait donc d’une part de l’intervention primaire en faisant de la prévention / promotion par le biais de groupes de discussion, de feuillets d’information et de listes de ressources du milieu, tout en ouvrant la porte à des interventions de type secondaire par l’identification de jeunes à risque et le transfert de ceux-ci vers les ressources appropriées du milieu.


D'où vient Réseau Ado ?

 

Suite à une enquête auprès de jeunes adolescents commanditée par l’Association canadienne de psychiatrie, qui démontrait que la détresse psychologique était grandissante chez les adolescents, qu’ils ne faisaient pas confiance aux services offerts en santé mentale et qu’ils aimaient mieux parler entre eux de leur problème.


Le Dr. Ian G. Manion, Directeur de la recherche en santé mentale au Centre Hospitalier pour enfants de l’Est de l’Ontario (CHEO) et le Dr. Simon Davidson, Chef du personnel à l’CHEO ont développé de paire avec des jeunes en 1993 le programme Youth Net / Réseau Ado. 


En 1994, ce programme fut mis à l’essai à Ottawa à l’aide de 20 groupes de discussion et en septembre 1995 le programme pris officiellement son envol.  En date de juin 2000, près de 10 000 jeunes dans la région d’Ottawa ont participé à des groupes de discussion. 


Suite à la réception positive du programme de RA/YN, le Programme satellite de Réseau Ado a été mis sur pied pour faciliter l’expansion de celui-ci à travers le Canada. 

 


Les groupes de discussions                      L'influence